Les handicapés

Comme dans de nombreux états africains, la condition des catégories de personnes les plus défavorisées n’a rien de comparable avec celle des pays développés.
Les handicapés moteurs qui n’ont pas la chance de vivre au sein d’une famille aisée se « débrouillent » eux-même pour assurer leur survie dans un contexte ou rien n’est fait pour faciliter leur vie quotidienne.

Les structures d’accueil et d’éducation spécialisée sont très rares et seulement accessibles aux personnes bénéficiant de moyens suffisants. Les équipements facilitant leur mobilité sont tout aussi rares et parfois fruits de « bricolages » ingénieux mais mal adaptés. Parmi les handicapés moteur, nombreux sont ceux qui ne subsistent que par la charité publique (mendicité), alors qu’avec un équipement et une formation adaptés, ils pourraient en exerçant une activité professionnelle, améliorer leurs ressources et retrouver une certaine dignité humaine.

AFCIH - © 2015 Tous droits réservés